Occasion HP Envy x2 11-g090ef

Les caractéristiques techniques principales de l’HP Envy x2 11-g090ef n’ont rien à voir avec celles des autres ordinateurs hybrides de notre test, et ça se ressent au niveau des performances. Sa technologie de stockage exploite une sorte de mémoire flash dite eMMC, assez différente de celle embarquée dans les Asus Taichi et Sony Vaio Duo et moins rapide à l’usage. Ainsi, l’HP met 5 ou 6 fois plus de temps pour effectuer la copie de 500 Mo de fichiers, ce qui le place au niveau des ordinateurs à disque dur les moins performants. Au démarrage, l’HP fait patienter une petite quarantaine de secondes (derrière les autres hybrides mais devant la plupart des ordinateurs à disque dur), ce qui n’est pas excessif pour un démarrage à froid. On note que sous Windows 8, la sortie du mode veille est quasi instantanée, quel que soit le type d’ordinateur (tablette, ultraportable, portable classique…). S’il est important que l’ordinateur soit prêt à servir rapidement, il peut alors rester en mode veille, mais en contrepartie il faut accepter qu’il continue à consommer un peu d’énergie. C’est le fonctionnement classique d’une tablette, destinée à rester disponible à tout moment.
Son processeur Intel Atom Z2760 est beaucoup moins puissant que l’Intel Core i3 ou i5 qui équipe les autres hybrides et il se trouve rapidement à bout de souffle pour les tâches très intensives, telles l’encodage vidéo (à proscrire). Son circuit graphique Intel GMA est capable de décoder la vidéo haute définition mais n’est pas adapté aux jeux 3D (à l’exception des plus basiques).
Le rendu sonore des haut-parleurs, qui sont intégrés dans la tablette, est médiocre et le son sature à haut volume.
Avec son clavier détachable et une seconde batterie embarquée derrière l’écran (non accessible à l’utilisateur), l’HP Envy x2 peut se transformer en véritable tablette. La batterie principale, intégrée dans le dock-clavier, offre une très bonne autonomie en mode PC (8 h 55 en lecture vidéo). En mode tablette, l’autonomie passe à 5 h 42.
La plupart de la connectique est intégrée dans le dock-clavier mais la tablette propose l’essentiel avec une sortie casque et un lecteur de cartes mémoire micro SD (compatible micro SDHC et micro SDXC).
L’écran est de bonne qualité et offre un très bon angle de vue, aussi bien dans le sens vertical qu’à l’horizontale, mais la luminosité maxi est un peu juste. Par rapport aux autres hybrides qui proposent la Full HD 1920 × 1080, il affiche une définition moindre, 1366 pixels × 768 lignes seulement. Ce léger manque de finesse n’est pas rédhibitoire à l’usage.
En mode PC, l’appareil manque de stabilité. Lors de l’utilisation de l’écran tactile, il faut appuyer sur le clavier pour empêcher le portable de basculer en arrière.
Pour passer du mode PC en mode tablette, il suffit de débloquer un verrou et tirer sur le clavier pour enlever l’écran de son connecteur aimanté. A priori, l’opération n’est pas compliquée à effectuer, mais on considère que l’écran sort difficilement du clavier (et l’inverse) et que cela pose une question sur la durabilité à long terme du connecteur.

Assez exceptionnellement, il n’y a pas de suite de sécurité tierce préinstallée. L’HP se contente des protections intégrées par défaut dans Windows 8 (l’antivirus Windows Defender couplé avec le pare-feu de Windows).

Globalement, le concept du HP Envy x2 11-g090ef a plu. On peut s’en servir comme d’une véritable tablette, légère et peu encombrante, ou l’associer au dock-clavier au besoin. Mais il reste vraiment trop cher (799 €).

Retrouvez la vidéo de prise en main de la HP Envy X2.

Les +
Léger et maniable en mode tablette
Très bonne autonomie en mode PC, encore satisfaisante en mode tablette
Clavier et pavé tactile ergonomiques

Les -
Très cher (trop)
Performances faibles
Très faible espace de stockage (26 Go libres pour l’utilisateur)
Qualité de son médiocre
Assez lourd en mode PC
Pas de port USB 3.0 (deux ports USB 2.0 seulement)
Pas de port USB en mode tablette

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.