Vendre sur internet le bon coin ou Ebay?

Il est de plus en facile de vendre sur internet, de l’annonce gratuite à celle payante, les brocantes du dimanche n’ont qu’à bien se tenir. Les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers Internet au moment de vendre leurs objets d’occasion.

Ebay vs le bon coin
Ebay vs le bon coin

Arrivé en France il y a neuf ans, le phénomène atteint aujourd’hui une ampleur inattendue. Alors que les deux pionniers, Ebay et Price­minister, font partie des adresses Web les plus visitées en France, et alors que le site de petites annonces Leboncoin.fr séduit un nombre toujours plus grand d’internautes par sa simplicité d’utilisation et sa gratuité, d’autres enseignes électroniques ont lancé leur propre plateforme. Amazon.fr et, depuis peu, Fnac.com permettent maintenant à tout un chacun de vendre ses objets d’occasion sur leur site. La Redoute, de son côté, a fait appel à Priceminister pour proposer aussi ce service. Les 3 Suisses, quant à eux, s’appuient sur l’expérience de 2xmoinscher. Menacés, les journaux gratuits, tels Paruvendu ou Topannonces, ont lancé des versions Web de leurs petites annonces. Même Ebay a lancé son propre service de petites annonces gratuites, à côté des enchères. Pour vider son grenier tout en empochant un peu d’argent, le vendeur amateur dispose désormais du choix des « armes ».

Vendre sur internet, Comment ça fonctionne ?

Trois systèmes d’échanges coexistent :

Les sites de vente aux enchères (Ebay, parmi les plus connus)

Le vendeur détermine son prix de départ, sur lequel surenchérissent les acheteurs intéressés. Ensuite, celui qui propose le prix le plus élevé au moment de la clôture de l’enchère emporte la mise. Il paie alors le vendeur, qui lui expédie l’objet en retour. Les enchères sont particulièrement bien adaptées aux articles très demandés ou dont le prix est difficile à évaluer (les pièces de collection, notamment). Par ailleurs, mettre un objet en vente sur les enchères d’Ebay permet d’être vu par des millions d’acheteurs potentiels dans le monde. En contrepartie, le vendeur est obligé d’attendre que les enchères soient terminées pour empocher son argent, et l’annonce est retirée du site une fois le délai écoulé, même si l’article n’a pas trouvé preneur.

Les tiers de confiance (Priceminister.com, 2xmoinscher.com, Fnac.com…)

Ici, pas d’enchères. Le vendeur fixe le prix auquel il souhaite vendre son objet (le plus souvent, un prix de vente est conseillé par le site lui-même, en fonction des articles similaires déjà en ligne). Lorsqu’un acheteur est intéressé, il procède au paiement auprès du site, qui ne reverse l’argent au vendeur que lorsque le destinataire a confirmé avoir reçu l’article et assuré que celui-ci correspondait à ce qu’il attendait. Généralement, l’annonce reste en ligne tant que l’objet n’est pas vendu.

Les sites de petites annonces (Leboncoin.fr, Windil.fr, Topannonces.fr…)

Là aussi, le vendeur arrête le prix auquel il souhaite vendre son objet. À la différence de la formule induisant un tiers de confiance, l’acheteur prend directement contact avec le vendeur pour fixer avec lui les conditions de paiement et de remise de l’objet. Le vendeur n’est donc pas à l’abri d’une demande de ristourne.

Est-ce compliqué de passer une annonce sur internet?

Il suffit en général de fournir quelques renseignements (coordonnées, téléphone…), de rédiger le texte de l’annonce, de choisir la catégorie dans laquelle elle apparaîtra (maison, high-tech, produits culturels…) et d’ajouter une ou plusieurs photos. L’annonce est mise en ligne dans les heures, voire les minutes qui suivent, après quelques vérifications. Les sites de petites annonces s’avèrent les plus simples d’utilisation. Sur Leboncoin, Kijiji ou Top­annonces, une adresse mail et un numéro de téléphone suffisent pour mettre en vente un objet. Les sites d’enchères et les tiers de confiance, quant à eux, demandent un peu de pratique. Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi les moyens de paiement proposés, de déterminer les modalités de transport les plus adaptées ou de choisir parmi les options. Sur les enchères d’Ebay, il est important de maîtriser certaines notions telles que la mise à prix (le prix à partir duquel débutent les enchères) ou le prix de réserve (montant en dessous duquel le vendeur peut refuser la transaction) si l’on ne veut pas être forcé de céder l’objet à un prix trop bas.

Combien ça coûte de passer une annonce sur un site?

Les tiers de confiance et les sites d’enchères se rémunèrent en prélevant une commission sur chaque transaction. Celle-ci est généralement composée d’une partie fixe à laquelle s’ajoutent un pourcentage du prix de vente et parfois même des frais de gestion. Le site d’enchères Ebay facture en outre des frais d’insertion (dès que la mise à prix est supérieure à 1 euro), que le vendeur doit payer même si son objet ne trouve pas preneur, ainsi que des frais de transaction lorsque l’acheteur utilise Paypal comme moyen de paiement. Au final, ce sont 10 à 30 % du prix de vente qui aboutissent dans les poches du site (voir exemples de commissions dans notre tableau). Un prélèvement douloureux, qui pousse de nombreux particuliers à se tourner vers les sites de petites annonces (la plupart sont gratuits). Ils se rémunèrent entre autres en proposant aux clients qui le souhaitent des options payantes censées faciliter la vente (fond coloré, remontée en tête de liste, mise en avant sur la page d’accueil du site, etc.). À noter que, sur Leboncoin.fr ou Topannonces.fr, il faut payer 2 euros pour pouvoir modifier son annonce, mais rien n’empêche de mettre en ligne une nouvelle version de son annonce sans débourser un centime.

Comment se déroule la remise de l’objet ?

Envoi par la poste ou remise en mains propres, c’est l’acheteur qui décide comment il souhaite prendre possession de l’objet, en fonction des options proposées par le vendeur (elles sont généralement précisées dans l’annonce). Sur les sites d’enchères et chez les tiers de confiance, la tendance est plutôt à l’envoi par la poste (dans ce cas, les frais de transport sont supportés par l’acheteur), alors que les sites de petites annonces privilégient généralement la remise en mains propres.

Suis-je certain d’être payé ?

Les tiers de confiance sont les seuls à garantir à 100 % au vendeur de recevoir son argent. En effet, lorsqu’un acheteur est intéressé par une annonce, il verse l’argent au site, qui avertit le vendeur que son article est vendu. Mais le tiers de confiance ne verse l’argent au vendeur que lorsque l’acheteur confirme avoir reçu l’objet (en déclarant qu’il lui convient). En contrepartie de cette transparence, le vendeur doit attendre plusieurs jours avant que son paiement lui parvienne. Par ailleurs, les tiers de confiance remboursent au vendeur les frais de port selon leur propre barème qui ne correspond pas toujours exactement à ce que le vendeur aura réellement payé. Sur les sites de petites annonces, pas de problème de ce genre, puisque l’acheteur donne l’argent directement au vendeur. Cependant, attention au mode de paiement. Méfiez-vous des chèques. Même une fois qu’ils sont encaissés et portés au crédit de votre compte, leur solvabilité peut encore être sujette à caution pendant plusieurs semaines. En cas de remise en mains propres, privilégiez si possible l’argent liquide, ou bien les chèques de banque pour les sommes plus importantes. Attention néanmoins là encore, car de faux chèques de banque circulent. Mieux vaut se rendre avec l’acheteur dans son agence bancaire au moment de l’émission du chèque.

Pour les règlements à distance, il est préférable d’opter pour le virement bancaire ou d’utiliser un porte-monnaie électronique. En passant par Paypal, le plus connu d’entre eux, le vendeur est assuré d’être payé, à la seule condition qu’il puisse, en cas de litige avec l’acheteur, fournir la preuve qu’il a bien envoyé l’objet, notamment en présentant l’attestation de Colissimo suivi. Sur Ebay, Paypal est devenu quasiment incontournable. Depuis le 24 octobre dernier, le site d’enchères impose même aux vendeurs de le proposer parmi les moyens de paiement acceptés. Cette obligation a du mal à passer chez certains d’entre eux, car Paypal n’est pas gratuit. Il en coûte au vendeur 0,25 euro + 3,4 % du montant de la transaction, soit par exemple 3,65 euros pour la vente d’un objet à 100 euros.

Des concurrents proposent d’autres systèmes de paiement sécurisé. Le site de petites an­nonces Gusbazar met à la disposition des acheteurs la solution Sur2sur, apparentée au principe du tiers de confiance (service payant). Quoi qu’il en soit, ne donnez jamais suite à des propositions douteuses, en particulier lorsqu’elles sont émises depuis l’étranger. Prudence aussi si vous recevez un chèque au montant supérieur au prix de vente. Les vendeurs qui ont rendu la différence par virement ont découvert, trop tard, que le chèque était un faux…

Est-ce que ça fonctionne ?

La grande majorité des vendeurs ayant répondu à l’appel à témoignages diffusé sur Quechoisir.org sont satisfaits. Ils ont vendu la plupart des objets qu’ils avaient proposés en ligne. Rares sont ceux qui ont dû faire face à un problème de paiement, un souci de transport ou un désaccord avec l’acheteur sur l’état du produit. En cas de mésaventure, vos recours varient en fonction du site. Seuls les tiers de confiance font réellement office de médiateurs. En cas de litige, des équipes dédiées sont censées vous aider à résoudre le problème. Au terme d’une petite enquête, elles donneront raison soit à l’acheteur, soit au vendeur, voire, le cas échéant, se retourneront vers le transporteur. Les autres sites ne sont que des intermédiaires. En cas de litige, vous devrez porter l’affaire devant la justice.

Pour limiter les désagréments, prenez un maximum de précautions en amont. Soyez très précis dans la rédaction de l’annonce et la description de l’article (défauts, rayures…), multipliez les photos, emballez soigneusement l’objet et optez pour un mode de transport suivi.

Peut-on tout vendre sur internet ?

Dans la limite de ce qui est permis par la loi et par le site, oui. En outre, vous n’êtes pas tenu de déclarer les revenus provenant de la vente occa­sionnelle d’objets personnels.

Transactions sur le Net

D’autres solutions

Les dépôts-ventes « Ebay »

Les enchères d’Ebay vous semblent compliquées ou trop prenantes ? Des boutiques indépendantes se proposent d’opérer à votre place. Il suffit de leur apporter les objets dont vous souhaitez vous séparer (certaines se déplacent à domicile) et de définir avec le vendeur les conditions de leur mise aux enchères. La boutique se charge de rédiger l’annonce, de livrer l’objet et d’encaisser le paiement. Vous recevrez votre dû par chèque une fois la vente finalisée. Outre le gain de temps, vous bénéficiez des conseils de professionnels ainsi que de leur « réputation », c’est-à-dire des commentaires positifs qu’ils ont récoltés sur Ebay. En contrepartie, la boutique s’octroie une commission, qui peut varier de 30 à 50 %. Les enseignes Encherexpert ou Vendezmalin disposent de plusieurs points de collecte à Paris, mais d’autres boutiques ont ouvert dans la capitale et en province. Avant d’y laisser votre objet, lisez attentivement le contrat que vous fait signer le vendeur. Prenez soin de vérifier que les commissions d’Ebay sont comprises dans le montant des frais retenus par la boutique.

La location

Vous souhaitez gagner de l’argent avec des objets dont vous ne vous servez qu’occasion­nellement ? Grâce à Consoloc.com, Zilok.com, Je-loue-tout.fr et d’autres sites, vous pouvez les louer. De la tondeuse à la console de jeux en passant par des vêtements ou des véhicules, tout ou presque se loue. Il suffit de passer une annonce décrivant l’objet et d’attendre d’être contacté. Un contrat entre le propriétaire et le locataire définit les conditions de la location.

Le don et le troc

Des sites de petites annonces (Kijiji.fr, Jannonce.fr, Marché.fr) et d’autres (Digitroc.com, Gchangetout.com…) proposent d’échanger les objets dont on ne se sert plus, voire carrément de les donner (Consorecup.com, Donnons.org, Recupe.fr, Recuperer.org…). Des sites régionaux font aussi leur apparition (comme Donnertroquer.com en PACA, par exemple).

Enchères

Ebay
Produits vendus Tout
Nombre maximal de photos 12 (1re gratuite)
Durée de mise en ligne de l’annonce 3 à 10 jours
Modification de l’annonce gratuite
Options payantes oui
Montant de la commission sur la vente d’un DVD A 15 euros 2,43 euros (1)
Montant de la commission sur la vente d’un APN * A 250 euros 27,45 euros (1)
Commentaires -
* APN : appareil photo numérique. (1) Commission Paypal et frais d’insertion inclus (mise A prix : 10 euros pour le DVD et 100 euros pour l’APN). (2) avec livraison suivie (3) renouvelable

Tiers de confiance

2xMoinsCher.com amazon.fr Fnac.com priceminister windil
Produits vendus Culture, high-tech, maison, mode… Culture, high-tech, maison… Culture, jeux, musique Tout Tout
Nombre maximal de photos 1 1 1 1 6
Durée de mise en ligne de l’annonce Jusqu’à la vente 2 mois (3) Jusqu’à la vente Jusqu’à la vente Jusqu’à la vente
Modification de l’annonce gratuite gratuite gratuite gratuite gratuite
Options payantes non non non non non
Montant de la commission sur la vente d’un DVD à 15 euros 3,87 euros (2) 3,93 euros (2) 4,08 euros (2) 3,60 euros (2) 2,20 euros (2)
Montant de la commission sur la vente d’un APN * à 250 euros 33,50 euros (2) 31,93 euros (2) n. a. (2) 31,90 euros (2) 25 euros (2)
Commentaires Livraison possible en point relais Remise en mains propres possible Remise en mains propres et parution dans le journal Paruvendu possible
* APN : appareil photo numérique. (1) Commission Paypal et frais d’insertion inclus (mise A prix : 10 euros pour le DVD et 100 euros pour l’APN). (2) avec livraison suivie (3) renouvelable

Petites Annonces

Ebay.fr Gusbazar J’annonce Kijiji leboncoin.fr marche.fr Topannonces.fr Vivastreet
Produits vendus Tout Tout Tout Tout Tout Tout Tout Tout
Nombre maximal de photos 5 Illimité 1 10 3 4 5 12
Durée de mise en ligne de l’annonce 2 mois (3) Jusqu’à 6 mois 1 semaine 90 jours (3) 2 mois (3) 6 mois (3) 2 mois (3) 2 mois (3)
Modification de l’annonce gratuite gratuite gratuite gratuite payante gratuite payante gratuite
Options payantes non oui oui oui oui oui oui oui
Montant de la commission sur la vente d’un DVD à 15 euros - - - - - - - -
Montant de la commission sur la vente d’un APN * à 250 euros - - - - - - - -
Commentaires Propose un paiement sécurisé Parution possible dans le journal J’annonce Parution possible dans le journal Topannonces 7 annonces simultanées au maximum
* APN : appareil photo numérique. (1) Commission Paypal et frais d’insertion inclus (mise A prix : 10 euros pour le DVD et 100 euros pour l’APN). (2) avec livraison suivie (3) renouvelable

Répondre

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire.